Boire de la bonne eau

EAU

 

Nous sommes nés dans l’eau, nous vivons avec l’eau et nous mourrons faute d’eau et d’électrons. Au cours de la vie, nous perdons de l’eau: un nouveau-né a 85% d’eau, un vieillard à peine 60%. Nous nous déshydratons et ceci entraîne des maladies.

 

La sensation de soif survient uniquement lorsque l’organisme est en état de manque. Il est donc prudent de devancer cette sensation en buvant, par petites gorgées, tout au long de la journée, de préférence en dehors des périodes de digestion. Les reins fonctionnent mieux lorsque l’absorption est régulière. Si les cellules doivent gérer en permanence une pénurie d’eau, le corps instaure un système de rationnement et il y a en plus une disparition progressive de la sensation de soif et ainsi nous ne connaissons plus nos besoins propres en eau, il s’ensuit une déshydratation chronique.

 

Quelle eau faut-il boire?

Il faut une eau biocompatible, à ce jour, seul le professeur Louis Claude Vincent a permis grâce à la bioélectronique d’établir ces critères :

 

 Il faut une eau peu minéralisée : le docteur Damoor a démontré dés 1917 que, si on perfuse un rein avec de l’eau chargée en minéraux, celui-ci gonfle et la membrane rénale permettant l’élimination des toxines et des minéraux se bloque. L’organisme s’encrasse (voir à la fin, l’eau et le fonctionnement du rein).

 

 

 Avant de prendre un traitement, il faut s’assurer que l’élimination rénale est parfaite. Pour cela nous devons mesurer la résistivité des urines ce qui permet de voir la concentration ionique des urines qui lorsqu’ elle est très basse, veut dire que le corps n’élimine rien et que la première des choses à faire, est de rétablir la fonction rénale. Si le corps n’élimine pas, il ne sert à rien de faire des traitements, des massages etc. ..... car on mobilise des toxines qui vont rester dans le corps (et souvent se redéposer au même endroit)

,

En conclusion : Il faut boire de l’eau énergétiquement structurée et peu minéralisée.

 

Il n’y a que 2 solutions :

1• soit mettre   un filtre à osmose inverse avec un dynamiseur, et en plus qui rajoute des mineraux vivants passés par un cycle végétal, ce qui vous donnera une bonne eau et vivante et si en plus vous la dynamiser c’est presque parfait.    http://eauriginelle.com/pages/evenements.php  tel  0967474138

 

2• les eaux ci-dessous (En attendant de mettre un filtre à osmose inverse) avec un résidu sec à 180° compris entre 20 et 120 mg. ENSUITE LES METTRE DANS UN APPAREIL PPOUR HYDROGENER LEAU (prix 345€)

L'eau hydrogénée (ou antioxydante)

pour une eau pure et pleine de VIE

http://www.organotest.com/FR/appareil-hydrogenation-eau.awp

                                                                          pour plus de détails 0613516212

 

Notre eau ne nous apporte plus tous les éléments dont nous avons besoin. Un américain qui construisait des économiseurs de carburant pour les voitures avec le principe du HHO à découvert que l’eau, chargée en gaz hydrogène avait des qualités que l’on peut qualifier de miraculeuse. Les tissus de la peau d’une personne âgée, retrouvaient leur souplesse de jeunesse. De même les personnes souffrantes de pathologies telles que l’arthrose ou autres maladies handicapantes, retrouvaient rapidement un état normal, simplement en buvant l’eau hydrogénée. Parallèlement, au Japon un professeur d’université en arrivait aux mêmes constatations en analysant des eaux de source aux vertus miraculeuses qui était très chargée en hydrogène moléculaire. De même, l'eau de lourde fait partie de ce cas. L’hyper-hydrogénation de l’eau permet de rétablir des paramètres compatibles avec ceux définis par la bioélectronique de Vincent.

 

Les entreprises qui se sont lancées dans ce domaine se sont heurtées à une difficulté qui fait que l’eau enrichie par l’hydrogène et l'oxygène fabriqué par électrolyse, crée une eau chlorée et de l’O3 (ozone) sans compter l’usure des électrodes qui génère des métaux lourds. On obtient donc une eau qui a certes des qualités mais aussi des défauts. Pour diminuer la partie défaut, les constructeurs ont trouvés la parade d’insérer un filtre à charbon actif. D’autres peu scrupuleux vendent même ce type d’appareil sans filtres. Le problème avec le filtre c’est qu’on n’enlève pas complètement les aspects négatifs et qu’on minimise les aspects positifs. Heureusement une entreprise ingénieuse a enfin trouvé la vraie solution technologique qui consiste à réellement séparer l’oxygène et l’hydrogène pour ne conserver que la partie hydrogène grâce à une membrane entre les électrodes. Cela a pour effet de ne pas user les électrodes (pas de métaux lourds), de ne pas générer d’ozone ni de chlore et d’éviter des filtres à charbon qui minimisent la production de l’hydrogène et diminue l’effet de réduction d’oxydoréduction. Cela évite également le changement de filtre et assure donc un fonctionnement sans réel entretien.

 

Très rapidement on peut constater que notre peau retrouve sa texture et que nos douleurs disparaissent. On peut donc réellement qualifié cette eau de miraculeuse. Les avantages qu’apporte cette eau sont (liste non exhaustive):

  • Améliore l’hydratation du corps
  • Améliore la circulation sanguine
  • Contribue à faire baisser les niveaux de gras saturés
  • Réduit le vieillissement en apportant une peau saine
  • Améliore la mémoire pour les personnes âgées
  • Réduit les problèmes de constipation
  • Réduit les symptômes du diabète
  • Réduit les phénomènes d’arthrose et de rhumatisme
  • Améliore les insuffisances rénales
  • Contribue à rétablir la balance acido-basique dans l’organisme
  • Diminue le risque de cancer et de maladie grave
  • Aide à rétablir un équilibre et à recouvrer l’état de santé
  • Contribue à la détoxification du corps
  • Aide la digestion en augmentant le degré d’absorption du colon
  • Aide au transport de l’oxygène par le sang
  • Aide à régénérer les tissus
  • Diminue les risques cardiaques
  • Diminue les phénomènes allergiques
  • Augmente les défenses immunitaires
  • Réduit le potentiel d’oxydoréduction
  • N'engendre pas d'éléments nocifs (ozone, chlore, oxyde et métaux lourds)
  • Haut rendement permettant un emploi autonome sur batterie qui assure une parfaite tension continue.

 

Cette technologie d’avant-garde permet des résultats mesurables qui sont :

 

  • H2 : 800 à 1200 ppmv (pur sans oxygène ajouté)
  • Potentiel d’oxydoréduction (ORP) : -350 à -600 mV.
  • Zéro ozone, chlore et oxydes dégagés
  • Puissance consommé : < 10W

 

Je vous invite à visionner les vidéos sur la bioélectronique de Vincent par Jacques Collin (au bas de la page d’accueil) pour comprendre les enjeux de ces paramètres pour notre santé.

 

Cet appareil peut aussi fonctionner en autonome car il possède une batterie. Il est livré avec un récipient de 370 ml mais il est ingénieusement équipé d’un adaptateur pour les bouteilles plastiques du commerce, ce qui lui permet de préparer jusqu’à 2 litres d’eau en une seule fois. Le temps pour obtenir une eau suffisamment charger est d’environ 7 minutes par litre. La batterie permet plus de 20 cycles pour une charge en autonome soit 20 litres d’eau à boire. Les électrodes utilisées sont en titane, ce qui garantit plusieurs dizaine d’année d’utilisation sans problème. L’appareil est garanti 1 an et est aux normes CE, ce qui garantit un sérieux dans sa construction

 

 

 

 

Liste de quelques eaux ayant ces caractéristiques et pouvant être hydrogéner:

 

- Eau Saint-Georges (eau des montagnes corses) à Géant casino

- MONT ROUCOUS (casino)

- EAU DES MONTAGNES (Carrefour)

- EAU DU MONTCALM (Leclerc)-LES SOURCES DU MONTAGNOL (Auchan)

- EAU ONDINE (Intermarché)

- SOURCE DE LA PRIME (Continent)

- VOLCANIA (Leader Price)

- Fontaine du Berlou eau de source (Intermarché)

- Laqueuille chez Leclerc

- eau de Luchon (Intermarché)

 

Toutes ces eaux doivent être dynamisées avant d’être bues, il faut les agiter avant de les boire.

 

Un corps qui manque d’eau se fatigue vite

Il faut un mois environ pour changer l’eau du corps

 

 

 

Annexes : L’eau et le fonctionnement du rein

 

Le rein fonctionne comme une pompe osmotique ou même « contre-osmotique », dont le passage au travers de la membrane se ferait à contresens. Les électrolytes (ions, molécules, particules) du sang ne passeront la membrane que si la pression osmotique du sang est plus faible que la pression osmotique des urines. En effet la pression osmotique du sang ou des urines est directement liée au nombre de molécules ou particules que véhiculent le sang et les urines .Plus il y a de molécules ou de particules, plus la pression osmotique est élevée.

 

En conséquence, le rein ne fonctionne bien que si la pression osmotique du sang est inférieure à celle de l’urine.

 

Donc, on en arrive à la règle des 4 Plus:

- plus le sang est chargé en toxines, minéraux et molécules diverses,

- plus la pression osmotique du sang augmente,

- plus l’effort demandé au rein est important

- plus grande sera sa difficulté à filtrer.

 

A ce stade, c’est le cercle infernal, car même en buvant beaucoup le filtre rénal n’arrive plus à éliminer les déchets que le corps va devoir stocker dans les 3 poubelles du corps que sont :

- le tissu graisseux

- les muscles

- le tissu sous-cutané (qui se gorge d’eau chargée de toxines), avec comme conséquences directes, des oedèmes (empâtement), de la fatigue chronique, des courbatures ou douleurs musculaires chroniques diffuses ou localisées à certains endroits du corps.

 

Le traitement dans ces cas est de boire de l’eau peu minéralisée, qui engendre une pression osmotique basse du sang, et permet aux reins de travailler normalement et d’éliminer les toxines.

 

Une autre source d’intoxication est un fléau bien connu, le stress.

 

Le stress favorise l’accumulation de toxines dans l’organisme (la peur, l’anxiété, trop de réflexions provoquent la consommation d’énergie et donc production de toxines), ce qui aggrave d’autant plus le problème des reins en les fatiguant car plus le corps produit de toxines et moins il arrive à les éliminer.

Par ailleurs, l’organisme gaspille de l’énergie pour essayer d’éliminer ces déchets par les reins alors que cette énergie pourrait être utilisée pour lutter contre le stress.

 

« L’eau est précieuse par ce qu’elle emporte et non par ce qu’elle apporte »

L’hypertension est souvent le processus d’adaptation à une déshydratation importante et certaines cellules du corps se déshydratent et cèdent une partie de leur eau pour réguler la circulation.

 

 

Quelques remarques :

 

Un taux de cholestérol élevé signifie que les cellules ont développé un mécanisme de défense contre les forces osmotiques du sang qui tend à leur soustraire de l’eau à travers leur membrane ; c’est à dire que le sang trop concentré ou trop épais ne peut laisser son eau traverser la membrane cellulaire. Le cholestérol est alors une sorte de glaise naturelle qui colmate les trous de la membrane cellulaire et rend ainsi les parois étanches au passage de l’eau. La fabrication du cholestérol fait partie du plan pour protéger les cellules contre la déshydratation.

 

L’eau est à la base de toutes les réactions biochimiques et enzymatiques, et aussi à la base de tout l’environnement biologique, électrique et vibratoire de la cellule.

 

L’eau véhicule toutes les informations électriques et tous les messages énergétiques, c’est le facteur du corps qui permet même aux protéines de faire leur boulot.

 

L’hypertension est souvent le processus d’adaptation à une déshydratation importante et certaines cellules du corps se déshydratent et cèdent une partie de leur eau pour réguler la circulation