la genitale

La génitale

 

C’est la glande de l’équilibre de la personnalité.  La sexualité représente un fonction annexe qui est coordonnée par la thyroïde. Les sécrétions de ces glandes se déversent directement dans le sang.

La génitale interstitielle est responsable des caractères sexuels secondaires.

Elle est séparée en deux : la génitale interstitielle qui secrète les hormones : testostérone et oestrogènes et la glande reproductrice qui produit spermatozoïdes et ovules.

 

Il existe 3 pubertés où les glandes sexuelles entrent en effervescence avec tout le système glandulaire avec un grand retentissement sur la personnalité.

-La 1ère apparaît vers le 8éme jour après la naissance et dure 3 semaines :les organes sexuels sont congestifs. Cette puberté apporte juste des possibilités de relation. Après la naissance, seule les 3 premières glandes fonctionnent, il faut que la génitale prenne sa place pour que se réalise l’équilibre des 4. La génitale possède l’hormone la plus durable dans le sang, elle peut s’opposer aux grosses variations des autres c’est à dire aux grosses émotions et phénomènes nerveux inconsidérés. C  est la 1ère puberté qui marque le départ de l’évolution glandulaire de l’enfant.

-La 2éme puberté :c’est la plus connue : formation des caractères sexuels secondaires, c’est l’âge ingrat, instabilité, apathie pour d’autres, plus un état particulier : la pudeur qui intervient pour retarder l’abus de la sexualité et protéger le pouvoir de procréation.

C’ est à cette période qu’apparaît la volonté, caractéristique essentielle de l’homme.

La volonté permet de maintenir le même état émotionnel, et la même pensée. Elle détermine en nous l’attention, c’est  à dire la fixation d’une affectivité idéative, c’est à dire d’une pensée.

-La 3éme puberté :passe inaperçue chez le garçon, chez la fille :apparition des règles, mais pas des ovules qui viennent plus tard. Apparaît à ce moment surtout le désintéressement, l’altruisme et le sens moral. Préoccupation des grands problèmes :vie, amour, liberté, fraternité……mais l’activité sexuelle arrivant d’autres préoccupations apparaissent, ce sont les autres glandes qui vont dominer.

 

La glande interstitielle est la garante de l’équilibre vital, de l’état émotionnel parfait, de la formation exacte des mots, de la puissance de l’attention et de la volonté en un mot de la valeur intellectuelle et morale du sujet.

 

Divisé en 2 : endocrine et exocrine.

L’ endocrine a son pouvoir dans la volonté et le courage(beaucoup survivent grâce à cela)

Indifférence, mollesse, inaptitude à l’effort, infantilisme(loin de la réalité) caractérisent l’insuffisance de la glande interstitielle. L’exocrine fabrique et secrète les ovules et les spermatozoides.

 

L’interstitielle donne le libre-arbitre à la place de l’instinct animal pour des choix de société : choix de partenaire, nécessité d’avoir une descendance…

L’ homme est donc soumis a des choix qui exige une détermination volontaire car pour choisir, il faut renoncer à ce que l’on n’ a pas choisi.

L’interstitielle permet l’altruisme, c’est l’intérêt pour autrui, mais dans le dépassement de son propre moi, cela débouche sur le sens moral qui admet qu’autrui mérite attention parfois au détriment de soi-même, et cela implique la volonté.

Dans les grandes maladies psychiatriques et la délinquance on a constaté   une atrophie de l’interstitielle, ceci fut vérifié,sur les cadavres de grands psychiatriques.

 

 

La génitale permet de fonctionner sur le mode volontaire et contrôlé et non instinctif et automatique.

La bonne acquisition du langage nécessite la thyroïde et l’interstitielle.

Quand l’interstitielle n’intervient pas, il peut s’établir l’état de mensonge, c’est à dire la non concordance du mot, de l’activité, avec l’état émotionnel et affectif du sujet.(certains sujets pouvant mentir contre leur intérêt.(névrose et enfant)

 

Le mensonge est du a une insuffisance de l’interstitielle.

 

Génitale :glande de la volonté et de l’attention qui obéissent à des mécanismes hormonaux.

c’est une autorégulation car la répétition d’idées et d’actes bons stimulent la sécrétion des gonades. Il faut aussi enseigner par l’éducation :la logique, la nécessité, la beauté…….

Lorsque la génitale s’active, elle impose au corps le sang-froid physique et la mise en réserve de ses forces.

 

La génitale agit aussi sur la sensibilité en la rendant plus fine et précise au toucher et aux autres sens.

 

La génitale donne l’équilibre, la liberté, le jugement et notre puissance psychologique. Elle assure la synthèse du bon comportement et d’être bien à l’intérieur : harmonie, amour,  vérité et équilibre.

A l’adolescent, la génitale apporte :attention, réflexion, analyse……

Son rôle est d’opérer la synthèse de ces 3 grands ordres d’aptitude des 3 autres glandes, de les coordonner, de les diriger, de les moduler pour les régler, enfin de les utiliser ensemble pour mieux accéder à la complexité du réel.

Seule la génitale peut opérer la synthèse des 3 autres et nous achemine ainsi vers l’intelligence comme aptitude à la synthèse.

La génitale interstitielle régule les 3 autres par rapport à la volonté  du sujet.

 

Elle possède seule le pouvoir de synthèse intellectuelle.

Physique harmonieux

La génitale interstitielle  pousse l’ esprit humain à saisir la finalité profonde  de chaque domaine, chaque chose, ou de chaque action.

 

Le génital est sensible, s’émeut facilement, a de l’honneur, de l’amour propre, de la dignité, de la noblesse d’âme, a beaucoup de sentiments, son prochain, est attaché à sa terre et à son foyer. Il est travailleur, entreprenant, opiniâtre, il conçoit le bien , ce qu’il réalise est beau, harmonieux, consciencieux et plein d’ingéniosité. Son esprit est en ordre, tout y est organisé. La réflexion est fréquente et fructueuse. Il a le sens de la beauté à tous les sens du terme.

Remarque : entrée en action des différentes glandes

Jusqu’à un an ce sont les surrénales

Jusqu à  7ans c’est la thyroïde

Puis jusqu’à la puberté c’est l’hypophyse

Puis la génitale