Rein:organe de la vie

rein:organe de la vie

Dans son livre «La bioélectronique et les mystères de la vie» le Dr. BRESSY qualifiait le rein «d'organe ROI», de «grande écluse du corps.» Si cette dernière n'est plus opérationnelle, c'est l'escalade de l'auto-intoxication.

L.C. VINCENT compare le rein à une pompe osmotique, il s'agirait même d'une pompe «CONTRE osmotique» car la pénétration au travers de la membrane se fait à contre sens.
Fred VLES parle 'des forces de polarisation des membranes' analogues aux forces de polarisation cathodique dans les phénomènes d'électrolyses (effet de rH2). Il s'agit donc d'échanges électriques , c'est uniquement par le maintient strict des forces électriques avec des polarités convenables que l'on peut réaliser l'équilibre humoral de l'organisme par l'élimination normale de tous ses déchets.

Rappel des fonctions principales de l'organe Roi :

il débarrasse le sang des déchets du métabolisme, (urée, acide urique, créatinine, chlorures , ammoniac, acide hippurique etc. ...)

- il évacue les minéraux excédentaires ,
- il élimine l'eau,
- il décharge le sang des toxines (les corps cétoniques , l'albumine, les médicaments etc. ...)
- il maintien les constantes sanguines (pH sanguin/pH urine),
- il entretient une bipolarité.

On pourrait penser que les mesures bioélectroniques de l'urine de 24 heures pourraient être suffisantes pour qualifier un terrain biologique. Les reins représentant 85% des émonctoires électriques et minéraux.
Le Dr. Jeanne ROUSSEAU, bien avant sa rencontre avec la bioélectronique, s'était penchée sur les variations du pH urinaire. Elle avait déterminé que le pH moyen des bien-portants se situait à 6, 8 qui correspondait à l'élimination rénale maximale et participait de façon efficace à la régulation du pH sanguin. L'urine trop acide ou trop alcaline ne permet pas l'élimination correcte des électrolytes sanguins. L'élimination urinaire du potassium ne peut se produire que dans les urines alcalines. Ce qui explique que, chez les cancéreux, l'urine acide ne peut éliminer le potassium qui se trouve en excès dans le sang. Ce fait indique l'importance primordiale du rein dans la genèse du cancer comme l'avait bien souligné de professeur VINCENT.

Nous avons réalisé de nombreuses mesures sur l'urine, sans pouvoir tirer des conclusions valables , les mesures sur l'urine étant liées à un trop grand nombre de facteurs . Le pH urinaire est très variable pour un même individu. Il varie considérablement à chaque miction (rythme des 24 heures nycthéméral) et d'un jour à l'autre suivant l'alimentation consommée, il varie également suivant les rythmes lunaires , l'état de stress et certainement d'autres facteurs... Tout cela pour maintenir l'équilibre acido-basique du sang et par conséquence essayer de maintenir l'équilibre acido-basique des tissus.
Une série de mesures hebdomadaire sur au moins 4 semaines , peuvent néanmoins nous apporter des indications précieuses sur le fonctionnement des reins aux niveaux de l'élimination minérale et de l'élimination électrique permettant d'apporter des corrections sur ces dysfonctionnements. L'amélioration de ces 2 facteurs aura évidemment des répercutions sur la santé du patient.
Nous avons tiré de ses nombreuses mesures deux formules permettant de quantifier sur 24 heures l' élimination minérale et l'élimination électrique en prenant en compte la quantité éliminée par 24 heures et non une quantité moyenne, sachant que certaines personnes urinent 0, 5 litre et d'autre plus de 3 litres , les résultats sont bien différents.

Dans son livre «La bioélectronique et les mystères de la vie» le Dr. BRESSY qualifiait le rein «d'organe ROI», de «grande écluse du corps.» Si cette dernière n'est plus opérationnelle, c'est l'escalade de l'auto-intoxication.

L.C. VINCENT compare le rein à une pompe osmotique, il s'agirait même d'une pompe «CONTRE osmotique» car la pénétration au travers de la membrane se fait à contre sens.
Fred VLES parle 'des forces de polarisation des membranes' analogues aux forces de polarisation cathodique dans les phénomènes d'électrolyses (effet de rH2). Il s'agit donc d'échanges électriques , c'est uniquement par le maintient strict des forces électriques avec des polarités convenables que l'on peut réaliser l'équilibre humoral de l'organisme par l'élimination normale de tous ses déchets.

Rappel des fonctions principales de l'organe Roi :

il débarrasse le sang des déchets du métabolisme, (urée, acide urique, créatinine, chlorures , ammoniac, acide hippurique etc. ...)

- il évacue les minéraux excédentaires ,
- il élimine l'eau,
- il décharge le sang des toxines (les corps cétoniques , l'albumine, les médicaments etc. ...)
- il maintien les constantes sanguines (pH sanguin/pH urine),
- il entretient une bipolarité.

On pourrait penser que les mesures bioélectroniques de l'urine de 24 heures pourraient être suffisantes pour qualifier un terrain biologique. Les reins représentant 85% des émonctoires électriques et minéraux.
Le Dr. Jeanne ROUSSEAU, bien avant sa rencontre avec la bioélectronique, s'était penchée sur les variations du pH urinaire. Elle avait déterminé que le pH moyen des bien-portants se situait à 6, 8 qui correspondait à l'élimination rénale maximale et participait de façon efficace à la régulation du pH sanguin. L'urine trop acide ou trop alcaline ne permet pas l'élimination correcte des électrolytes sanguins. L'élimination urinaire du potassium ne peut se produire que dans les urines alcalines. Ce qui explique que, chez les cancéreux, l'urine acide ne peut éliminer le potassium qui se trouve en excès dans le sang. Ce fait indique l'importance primordiale du rein dans la genèse du cancer comme l'avait bien souligné de professeur VINCENT.

Nous avons réalisé de nombreuses mesures sur l'urine, sans pouvoir tirer des conclusions valables , les mesures sur l'urine étant liées à un trop grand nombre de facteurs . Le pH urinaire est très variable pour un même individu. Il varie considérablement à chaque miction (rythme des 24 heures nycthéméral) et d'un jour à l'autre suivant l'alimentation consommée, il varie également suivant les rythmes lunaires , l'état de stress et certainement d'autres facteurs... Tout cela pour maintenir l'équilibre acido-basique du sang et par conséquence essayer de maintenir l'équilibre acido-basique des tissus.
Une série de mesures hebdomadaire sur au moins 4 semaines , peuvent néanmoins nous apporter des indications précieuses sur le fonctionnement des reins aux niveaux de l'élimination minérale et de l'élimination électrique permettant d'apporter des corrections sur ces dysfonctionnements. L'amélioration de ces 2 facteurs aura évidemment des répercutions sur la santé du patient.
Nous avons tiré de ses nombreuses mesures deux formules permettant de quantifier sur 24 heures l' élimination minérale et l'élimination électrique en prenant en compte la quantité éliminée par 24 heures et non une quantité moyenne, sachant que certaines personnes urinent 0, 5 litre et d'autre plus de 3 litres , les résultats sont bien différents.