correction du terrain

La correction de terrain

A la naissance, nous sommes un vase plein d’électrons qui se renouvellent au cours de la vie, mais qui diminue jusqu’à la mort où il n’y a plus d’électrons.

C’est ce que nous montre le bioélectronigramme de Vincent. Avec le temps notre zone de « Pleine Santé », ou encore « notre terrain », se déplace vers l’alcalin pour le pH et des valeurs plus élevées pour le rH2.


1197132294.jpg

En cas de troubles de santé, ces valeurs se déplacent plus vite vers le terrain oxydé et alcalin.

Il faut donc agir en ramenant le plus possible le rH2 dans des valeurs proches de la normale.

Pour cela, la prise de ferments de vie, apportera une quantité notable d’électrons à l’organisme. (Flèche verte sur le graphique ci-dessous) et fera donc baisser le rH2.

1197132505.jpg
Il faut noter que chaque unité de rH2 représente un facteur 10 sur la concentration en électrons.

Exemple : Si l’on passe de rH2 = 27 à rH2 = 23, on gagne 4 unités rH2, cela correspond donc à : 10x10x10x10 soit un facteur 10 000 sur la concentration en électrons !

1197132598.jpg

Les ferments de vie, mis au point par des travaux allemands , ont un rH2 situé entre 0 et 3. La concentration en électrons libres bio-disponibles est donc énorme !

C’est un progrès certain dans le domaine des applications de la bioélectronique car Louis-Claude Vincent ne proposait pas de solutions réelles au problème de la correction de terrain.

Ces ferments , vont non seulement corriger le rH2, mais relancer la respiration cellulaire, ce qui harmonisera l’ensemble des échanges dans l’organisme.

Comparaison sur l’échelle du rH2

Ferments et vitamine C

Si nous prenons comme élément de comparaison la vitamine C qui a un rH2 de 15, donc une concentration de 1027 électrons/g. Par rapport aux ferments , qui ont eux un rH2 autour de 0, donc une concentration électronique de 1042, nous avons une différence de 1015, c’est-à-dire un pouvoir réducteur incroyablement supérieur, d’un facteur 1 000 000 000 000 000 fois plus grand !

1197132643.jpg

La prise de ferments est donc indispensable à la correction de terrain, mais pour l’optimiser il est bon d’y associer une hygiène de vie qui aille dans le même sens. Cette hygiène de vie comprendra bien sûr la marche pieds nus dans la rosée, qui est un élément de négativation, mais également une alimentation soignée. (Voir notre rubrique)